Mexique

Trois livres – Un thème : le Mexique

by MelM / 3 mois ago
3 livres 1 thème Mexique

illustration Mexique

Le mois de septembre, c’est le mois du Mexique ! Le 15 septembre, c’est la fête du pays. Ce jour marque l’indépendance du Mexique vis-à-vis de l’Espagne.
C’est l’occasion de découvrir de la littérature qui parle de ce beau pays d’Amérique du Nord (oui oui !!! Ce pays fait partie de l’Amérique du Nord).
Terez a lu pour vous 5 livres ( il y a deux extras !!!) qu’elle vous partage.

 

Les 5 livres sur le Mexique 

5 livres sur le Mexique

Tempête sur le Mexique de Michel Peyramaure

Maison d’éditeur : Livre de Poche

Ce roman raconte l’histoire de Maximilien comte de Habsbourg, prince de Bohême, de Hongrie et de Lorraine, frère de l’empereur d’Autriche-Hongrie qui se retrouve empereur du Mexique.
En 1859, Napoléon propose à la Belgique et à l’Autriche d’envoyer quelqu’un au Mexique à la place du président Juarez qui ne souhaite pas rembourser un emprunt important fait à l’Europe et privatise les biens du clergé . Ce sera Maximilien qui partira encouragé par la diaspora mexicaine. Il arrive à Vera Cruz avec des milliers d’hommes.
L’empereur passera six ans à régner dans un Mexique qu’il aime , entre sa femme qui deviendra folle, ses maîtresses et la guerre constante entre son armée et celle de Juarez, dont la fameuse bataille de Camerone.
Une histoire extraordinaire qui finira mal et qui se lit avec plaisir.

 

Prières pour celles qui furent volées de Jennifer Clement

Maison d’éditeur : J’ai lu

La narratrice Ladydi a quatorze ans et vit avec sa mère dans les montagnes du Guerrero au Mexique, entre Mexico et Acapulco.
Les mères, toujours sur le qui-vive , déguisent leurs filles en garçons ou les enlaidissent, pour qu’elles ne soient pas kidnappées par les barons de la drogue.
Bien sûr, dans ce pays où les hommes vont gagner leur vie aux Etats-Unis et ne reviennent pas, Ladydi et ses amies souhaitent une vie meilleure.
Un livre témoignage de la vie de ces femmes et ces filles courageuses, abandonnées dans ces montagnes.

 

Les oies sauvages meurent à Mexico de Patrick Mahé

Maison d’éditeur : Fayard

Derrière ce beau titre ” Les oies sauvages meurent à Mexico”, se cache une histoire extraordinaire. Celles des Irlandais ayant quitté leur pays natal à la suite de la grande famine. O’Reilly l’un d’eux, s’engage dans l’armée aux Etats-Unis pour devenir “un bon américain”. Mais ce n’est pas si simple. Les Know Nothing , américains depuis quelques générations, leur mène la vie dure, très dure, ” menacent de rejeter tout immigrant irlandais à la mer”. Pour avoir passé le Rio Bravo afin d’assister à une messe catholique, O’Reilly sera accusé de trahison et sévèrement puni. Il repassera la frontière ” déserter n’était pas pour lui passer à l’ennemi, mais accomplir un devoir moral tout autant que spirituel” et attirera du côté mexicain, “des irlandais volontaires , si maltraités dans le camp d’en face”.
Durant la guerre entre le Mexique et les Etats-Unis, ces Irlandais formeront un bataillon et défendront les armes à la main, la jeune souveraineté du Mexique, 25 ans à peine après l’indépendance.
Les oies sauvages sont les “exilés irlandais catholiques battus sur la Boyne en 1690, passés au service des royaumes de France et d’Espagne, …afin d’échapper au sabre de Cromwell et Guillaume d’Orange”.
Ces nouvelles “oies sauvages” passées au Mexique avaient aussi l’espoir d’un retour au pays.
Ce livre est passionnant!

 

La révolte des pendus de B. Traven

Maison d’éditeur : La découverte

Au Mexique, dans les années 1920, il y a les pauvres Indiens qui tentent désespérément de survivre sur leur lopin de terre. Il y a les Ladinos tout-puissants qui exploitent les forêts uniquement à leur profit. Et autour d’eux, toute une société qui s’entend pour abreuver les haciendas de main-d’oeuvre gratuite ou presque , en échange d’une rémunération, en abusant du manque de connaissance des Indiens.
Parmi ces pauvres, Candido Castro se retrouve esclave à couper des arbres parce qu’il a voulu emprunter un peu d’argent pour éviter que sa femme ne meure. Avec lui, nous entrons dans un monde terrible , sans pitié, où des hommes mal nourris sont pendus par les mains et les pieds à des arbres pendant des heures, le soir après le travail pour servir d’exemples, simplement parce que leur rendement ou leur comportement a déplu au patron qui en demande toujours plus.
Un livre bouleversant sur la recherche de la dignité humaine. À lire.

 

Mexique: style et art de vivre de Dominic Bradbury et Mark Luscombe-Whyte

Maison d’éditeur : Hachette

Un très beau livre sur les maisons mexicaines ! Des illustrations superbes, des couleurs magnifiques !

À donner envie de refaire sa déco !!!

 

3 livres 1 thème - by Terez

À lire aussi : 10 choses à boire et manger au Mexique

Crédit Photo : Canvas et les maisons d’éditions.

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*
*