Voyages

Voyager avec un enfant allergique

by MelM / 10 mois ago
Voyager avec un enfant allergique


Voyager avec un enfant allergique

Oui c’est possible ! 

Notre vie a changé il y a presque 10 ans, avec l’arrivée de notre beau garçon. À ces six mois, nous avons enfin compris ce qui n’allait pas, avec le diagnostic : polyallergique.  On a dû éliminer tous les produits laitiers, les oeufs, les noix …dans notre quotidien. Il a été aussi allergique au soja et gluten mais heureusement pas trop longtemps. Et bonne nouvelle, depuis quelques mois, il a pu commencer à manger des oeufs mais c’est encore nouveau pour nous ! Nous n’allons pas vous le cacher voyager avec des allergies ce n’est pas facile et cela demande toute une organisation.

Les vacances ont aimé ça, alors on se remonte nos manches et on s’organise.

Prévoir sa valise pour qu’elle soit la plus opérationnelle possible pour les vacances !

Nous devons penser à l’éventualité que notre garçon n’est rien à manger ! Je dois bien avouer que c’est fatiguant mais on n’a pas le choix.

Quand il était bébé, nous avions une valise entièrement rempli de lait. Pour ceux qui connaissent Alimentum, il y a 10 ans cette marque était juste en boite en conserve au Canada.  “Bonjour” le poids de la valise et la surprise de certains douaniers qui ont dû penser que je faisais de trafic de lait ! Je me souviens au Mexique, la première fois, on a dû expliquer le pourquoi d’une valise remplie de lait, il était très perplexe.

En voyageant avec un bébé allergique, c’est important de prévoir son alimentation. Et surtout, il est important de prévoir plusieurs jours d’extra.

Aujourd’hui que mon fils est plus grand, je prévois surtout des collations emballées, des boites de thon, du riz en sac qu’on peut chauffer au micro-onde, beaucoup de laits de soja individuel (en générale un minimum de deux par jour)… Au retour de Bretagne, j’ai des boîtes de pâtés Hénaff ! Il adore !

Dans la valise, j’ai un bon couteau (en soute), des ustensiles, un produit vaisselle et éponge, des lingettes désinfectant, des lingettes bébés très utiles pour nettoyer les mains des enfants et celles des parents pour éviter la contamination. En passant je pense que je passe ma vie à laver mes mains depuis que j’ai un enfant allergique.

Et bien sûr, ne pas oublier de protéger dans des sacs en plastique la nourriture  pour éviter la catastrophe, c’est-à-dire que produit coule dans tous les vêtements prévus pour les vacances !!! Ça sent le vécu et c’est le cas ! Là on rentre dans la partie « au secours » je n’avais pas prévu la lessive « douce » pour la peau sensible ! (Maintenant je prévois une ou deux capsules de lessive).

 

Prévoir un sac spécial pour l’avion

Je prévois toujours un repas pour le vol et en fonction du temps de vol, une grosse collation et plusieurs laits de soja pour l’arrivée. Je n’ai jamais eu de soucis dans l’avion avec les liquides ; je dois quand même expliquer aux agents de sécurité pourquoi je voyage avec autant de choses. C’est pourquoi j’ai demandé une lettre à l’allergologue pour prouver que c’est nécessaire au bon déroulement du voyage pour mon enfant. Je vous conseille de demander une lettre qui prouve l’allergie à votre médecin, c’est très pratique et cela évite des heures d’explication.

J’ai aussi une boite de benadryl, deux Épipens, des lingettes désinfectantes, celles pour bébé, car plus douce et du produit désinfectant.

N’oubliez pas d’avoir avec vous tous les médicaments nécessaires et idéalement les prescriptions.

 

Prévoir la première journée de vacances

En fonction, du pays, le décalage horaire peut poser quelques soucis, en France par exemple si on arrive un dimanche, cela peut être compliqué de trouver un supermarché ouvert.

Ou quand on a voyagé à Cuba, nous sommes arrivés tard à l’hôtel, c’était compliqué de trouver de quoi « sécurisé » le repas.

Donc pensez bien à organiser, car la réussite de cette journée peut être liée au repas que vous avez prévu. Moi je préviens mon fils que la première journée, pourra être difficile pour un bon repas, plus il est préparé plus c’est facile de négocier qu’il mange le riz et le thon en boîte ! Personnellement, j’ai un gourmand qui adore manger alors j’avoue que ce genre de repas ne lui plait pas vraiment mais c’est le prix à payer pour aller en vacances.

 

Négocier au restaurant

Au restaurant, il faut savoir négocier avec le personnel. Nous devons souvent expliquer que c’est une vraie allergie et non pas une intolérance !

Le moment idéal pour aller au restaurant, c’est à l’ouverture, car il y a peu de contamination sur les plans de travail en cuisine. Ensuite, on sélectionne le type de restaurant en fonctionne de leurs cartes, on essaye de trouver un restaurant qui offre des plats qui pourraient être mangés par notre fils.

Conseil si vous ne parlez pas bien la langue du pays, avant de partir, pensez à faire traduire plusieurs phrases qui pourront être lu par le serveur. Cela évite les incompréhensions.

Une autre façon de contourner, le restaurant, c’est d’avoir soit une chambre d’hôtel avec une petite cuisine ou la location d’un logement type maison ou appartement. Et de faire vos propres achats pour un meilleur contrôle.

 

Partir à la découverte des supermarchés et marchés

Voyager avec un enfant allergiquevoyager avec un enfant allergiquevoyager avec enfant allergique

 

 

 

 

Quand on voyage, le supermarché local n’est pas forcement le lieu qu’on souhaite visiter ! Mais c’est le meilleur moyen de trouver des repas sans danger. Les allergies peuvent être de toutes sortes, mais pour notre part, les légumes et fruits, il n’y a aucun problème donc on en profite pour acheter les produits de saisons du pays. Des légumes et fruits facile à préparer. …


Le retour à la maison

Au retour, vous devez également avant de quitter le pays visité prévoir le voyage retour. Pensez qu’il peut y avoir du retard, car nous ne pouvons pas tout contrôler ! Et un enfant qui a faim, c’est un enfant qui ne voyagera pas tranquillement.

 

Un conseil pour avoir la conscience tranquille quand on voyage avec un enfant allergique, c’est d’avoir une liste d’adresse et numéro.

  • Avoir l’adresse d’un hôpital proche du lieu de vacances.
  • Avoir bien votre carte d’assurance avec le numéro depuis l’étranger.
  • Avoir le numéro de l’ambassade ou consulat de votre pays.
  • Vérifier que votre hôtel (pour les tout-inclus) offre un service de médecin sur place.

Cette page sera mise à jour en fonction de mes voyages et de mes observations qui vous seront utiles ; surtout pour les nouveaux parents d’enfants allergiques !

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*
*